Bobois étant situé au pied du Massif du Haut Jura, nous achetons et vendons des essences de bois issu ce massif, voici ce que nous trouvons :

 

Le Hêtre : D’apparence plutôt de couleur blamche quand nous ne venons de le fendre, elle a tendance à virer a gris lors de sa phase de séchage.Il appartient a la gategorie des feuillus durs. Son écorce lisse et fine le différenciera. Elle lui vaudra aussi d'être moins salissante que les autres essences de bois. De même cette écorce fine cumulée à un aubier inexistant feront que son utilisation donnera un feu vif, rempli de flammes, chaleureux et empreint de convivialité. Dès les premiers moments le Hêtre saura dégager la chaleur et la présence que vous recherchez dans votre habitation. Poussant très lentement dans ce massif il apportera un pouvoir calorifique et une vitesse de combustion lente  plus importante que ce même arbre s’il poussait en plaine.

Le Frêne : On retrouve le Frêne un peu partout en France à l'état disséminé, généralement sur des sols riches et humides. Il pousse cependant en moyenne altitude où il peut être utilisé en haie dans des paysages de bocage d'élevage bovin. Il est d'aspect plutôt clair avec un vénage nacré virant sur le rosé que les puristes retrouvent dans sa flamme lors de son utilisation en bois de feu. Il peut être utilisé seul ou dans la même utilisation que le Hêtre .

 

L’Erable : L’érable sycomore est une espèce de grande taille de la famille des Sapindaceae fréquent dans les régions montagneuses d’Europe. L’écorce est d’abord lisse et gris jaunâtre, puis gris rougeâtre et de plus en plus foncée sur les arbres âgés où elle se détache en s’écaillant en larges plaques. C'est une essence de lumière, préférant des sols riches et plutôt calcaires. On le rencontre en général en peuplements disséminés au milieu des autres espèces ; c’est notamment un compagnon du hêtre et du sapin . Son bois blanc et assez dur, est utilisé en ébénisterie et fournit un excellent bois de chauffage.


Le Chêne : Il se reconnaît à sa couleur brunâtre, à son écorce épaisse et rugueuse et à son aubier plus ou moins large. Il est d'un excellent pouvoir calorifique mais comme tout produit naturel diffère dans ses qualités de bois de feu en fonction de sa zone géographique de récolte. Ainsi à niveau de séchage identique, son comportement au feu ne peut être assuré. En règle générale cependant, le bois de Chêne procure son agrément au stade de la braise, il sèche plus difficilement que les autres essences. Il est donc vivement conseillé de conduire son feu de cheminée en mélange avec une autre essence qui peut être soit du Hêtre, soit du Frêne. Cette essence n’est pas très présente dans nos régions et surtout sur notre massif

 

 

 

Quelles sont les caractéristiques des différents bois pour le chauffage et lesquels utiliser?

 

Utilisez du bois tendre en bûchette pour réchauffer le foyer pendant 10mn avant de mettre des bûches ou bien pour allumer les bûches de bois dur selon la technique de l’allumage inversé (voir l'article "L'allumage inversé : méthode pour allumer mon feu de manière plus efficace")

Si vous avez un poêle qui n'est pas à accumulation, une cheminée à foyer fermé ou une chaudière, vous souhaitez que la combustion du bois soit puissante et dure longtemps, notamment grâce à de bonnes braises, pour éviter de charger des bûches trop souvent. Il faut donc que vous utilisiez de préférence du bois dur (G1) : chêne, hêtre, charme, frêne, orme, érable, noyer, olivier, platane.

Si vous avez un poêle à accumulation, vous pouvez utiliser tout type de bois du moment qu'il est sec, même les résineux. En effet, le principe des poêles à accumulation est d'avoir des flambées vives qui durent peu longtemps (entre 1h et 3h), permettant une excellente combustion de tous les bois, et ne nécessitant pas de bonnes braises . Ce n’est pas pour rien que les poêles à accumulation viennent principalement d'Allemagne et des pays scandinaves, dans lesquels les arbres résineux sont une source de chauffage importante.

 

Le hêtre est souvent considéré comme le bois de chauffage idéal, avec son pouvoir calorifique élevé, ses belles flammes, sa flambée sans éclatement ni escarbilles et son odeur très agréable.


CONCLUSIONS : En choisissant parmi ces 4 essences de bois, vous aurez assurément fait un excellent choix. Notre conseil est un mélange pour apprendre à découvrir chacune des essences et lisser les éventuels aléas liés aux provenances géographiques.  Nous essaierons de vous fournir ce mélange suivant nos approvisionnement

Notre préférence : LE HÊTRE.